FANDOM


4 974 Pages

La Nintendo 64 (Japonais : ニンテンドウ64, soit Nintendō Rokujūyon) , parfois connu sous ses nom de codes Project Reality ou Ultra 64, est une console de salon Nintendo en 1996/1997. Comme son nom l'indique, c'est une console 64 bits et commence l'époque de la 3D. C'était la seul console de sa génération a encore proposer les cartouches qui devenaient atrocement cher, alors que d'autres préférer le CD, moins cher mais plus cassable à cause des rayures. Sa manette possède un joystick pour bouger l'écran pour mieux jouer avec la 3D.

Histoire de la Nintendo 64

Vers les débuts des années 1990, Nintendo domine longuement l'industrie du jeu vidéo (avec la Super Nintendo et la Game Boy) malgré les difficultés que lui oppose SEGA, et, fier de ses consoles, il collabore avec Sony pour concurrencer les nouvelles consoles de SEGA et NEC, la PC-Engine et la Mega-CD, qui possède tous 2 des supports CD, pour la Super Nintendo qui devait devenir la Super Nintendo-CD (SNES-CD ou encore Super Famicom-CD) mais un petit différent Nintendo et Sony va ne pas conclure le projet à cause d'un soucis sur la marque qui allait être inscrit sur la console. Sony recyclera alors l'idée pour faire sa propre console, la PlayStation. Nintendo aura ensuite la même conséquence avec Philips qui fera ensuite la CD-I. Nintendo, n'abandonnant pas, décide d'abandonner le projet sur les CD pour de nouveau se concentrer sur les cartouches (le but était quand même d'avoir des CD car les cartouches commençait à avoir un prix incroyablement cher à cause des grosses puces ROM), mais comme la génération 64-bits avec la période la plus catastrophique des jeux vidéo, la 2D à la 3D commençait, Nintendo fait un partenariat avec la société américaine Silicon Graphics (spécialiste de l'imagerie de synthèse ou synthétique). Alors, le nom de code devient directement Project Reality, un nom pour dire que la 3D rend le jeu plus "réel" et que c'était à l'époque un projet pour toutes les entreprises du jeu vidéo. Ce nom a aussi été nommé à l'occasion du salon Shoshinkai du 23 Août 1993. En plus Silicon Graphics avait eu une sacrée réputation pour les films Terminator 2 et Jurassic Park, ce qui donna à Nintendo du courage et surtout pour Nintendo, s'imaginant déjà supérieur à ses concurrents du coup. L'année suivante (1994), Nintendo prévoyait déjà à concevoir les jeux vidéo qui y aurait sur le Project Reality. Le succès de Donkey Kong Country sur Super Nintendo qui était à seulement 16-bits par rapport à un jeu 32-bits montra que Nintendo pouvait faire une période de 3D incroyable en 64-bits. Le 5 Mai 1994, Nintendo annonce désormais que la console sera avec des cartouches et non avec des CD comme ses concurrents, malgré qu'à l'époque, les CD avait un stockage plus grand que les cartouches. Lors du salon Shoshinkai du 24 Novembre 1995, la console rebaptisée Ultra 64 fait un succès lors de sa représentation de cet événement. Les 11 jeux annoncés sur cette console époustouflent tous le public, surtout Super Mario 64 car c'était la première fois de voir Mario en 3D et ce jeu fut pour le public a bon changement total de gameplay et était pour le public excellent et la manette devient révolutionnaire avec son Stick Analogique. Le 1er Février 1996, la console change une nouvelle fois de nom et est définitivement appelé Nintendo 64 pour ne pas être confondu avec l'Ultra Games de Konami. Mais la Nintendo 64 prend un important retard, soit 1 an de plus par rapport à sa sortie prévue en 1995 ! Elle est donc fixée en 1996, plus précisément le 21 Avril 1996. Mais elle est finalement repoussée en Juin car Shigeru Miyamoto voulait mieux peaufiner Super Mario 64 car il n'était pas assez prêt et pas assez bon à ses attentes et les 10 autres jeux annoncés n'étaient eux aussi pas vraiment prêt. En plus, en Amérique, elle est prévue qu'en Septembre ! Lors du lancement de la console, 300000 exemplaires sont déjà vendus au Japon en pas moins de quelques heures grâce à Super Mario 64 qui faisait parti des 3 jeux disponible lors de sa commercialisation. Par contre, aux États-Unis pour sa sortie, aucun jeu ne vient étoffer le catalogue ! Comme d'habitude, Nintendo met facilement le prix de la console très bas, soit à 199 $ au lieu de 249 $ car Sony avait baissé sa console à 200 $ seulement. La console quant à elle ne sort que le 1er Septembre 1997 en France à 990 F, avec une seule manette et sans aucun jeu pour faire augmenter les ventes de la console. Minoru Arakawa, PDG du Nintendo of America, s'est opposé à la sortie en France de la console, en raison d'un différend juridique avec Nintendo France. Bandai, lui, distribuer tous les jeux vidéo Nintendo en France, mais lorsqu'en 1993, date où Nintendo France est créé, celui-ci prend toutes les précautions et se charge de distribuer les jeux vidéo Nintendo et fait alors n'importe quoi sans le faire exprès. Par contre, la console eut un soucis avec les éditeurs-tiers, comme Square, éditeur d'une des plus célèbres des franchises au Japon, Final Fantasy, qui va chez Sony, ce qui gêne Nintendo du coup. Ensuite, la PlayStation devient le leader du marché du jeu vidéo et tous les éditeurs-tiers y vont du coup, aussi parce que surtout, les CD-ROM rendent les jeux plus "High-Tech" et que surtout c'est plus faciles d'éditer des jeux sur CD-ROM que sur une cartouche. Du coup, Nintendo et Rareware sont seuls pour éditer des jeux sur la console et en profitent pour éditer des jeux des franchises de Nintendo. Heureusement, la sortie de The Legend of Zelda : Ocarina of Time en Décembre 1998, jeu qui était énormément attendu, a fait "exploser" les ventes de la console, soit 6 millions d'exemplaires en pas moins de 2 mois ! En plus, en Décembre 1999, sort la Nintendo 64 Disk Drive au Japon, périphérique qui était prévue à révolutionner le monde du jeu vidéo. Malheureusement, ce fut un échec commercial vu qu'il est sorti trop tard, car il avait été annoncé en 1995 et était prévu pour 1995 justement ! La Nintendo 64 était surnommé la console à semi-échec avec 32 millions d'exemplaires vendus, mais a fait mieux que la SEGA Saturn de SEGA. Mais malheureusement, il ne bat pas Sony et Sony fut du coup maintenant le meilleur industrie du jeu vidéo et Nintendo perd sa grande position. En faite, la PlayStation s'est vendue à plus de 104,25 millions d'exemplaires, soit à peu près 3/4 fois le nombre de ventes de la Nintendo 64 ! Elle sort en 2003 en Chine, avec quelques modifications, et est rebaptisée iQue Player. Justement cette console est beaucoup moins pirater que la Nintendo 64 et Nintendo a du s'unir avec iQue comme le nom de la console en version chinoise l'indique. Les jeux Nintendo 64 quant à eux peuvent être acheter sur la Wii, sur la Boutique Wii à un prix de 1000 Wii points, soit 10 €. Depuis 2015, les jeux Nintendo 64 sont également disponibles sur le Nintendo eShop de la Wii U, au prix de 9,99 €.

Spécifications Techniques

Processeur Principal :

  • Processeur Central : Reality Engine NEC/MIPS VR4300, venant du Processeur RISC 64-Bits R4300i, allant à une vitesse de 93,75 MHz.
  • Coprocesseur : Reality Co-Processor (RCP), a une vitesse de 62,5 MHz.

Processeur Graphisme :

  • Reality Drawing Processor (RDP) a une vitesse de 62,5 MHz.
  • MIPS : 500
  • Affichage : 640 x 480, 320 x 240 ou 256 x 22
  • Polygones par Seconde : 150 000
  • Couleurs : 21 Bits (2,097,152)

Processeur Audio :

  • Reality Signal Processor (RSP) : A 64 Canaux avec une Fréquence d'Échantillonnage de 44,1 MHz pour la Mémoire Système.
  • Stéréo : En 16 Bits 0 48 kHz.

Mémoire :

  • Mémoire Principale : 4 MB RDRAM (8 MB dans l’Expansion Pack)
  • Bande Passante : 562,5 MB/s.

Cartouches :

  • 4 MB à 96 MB.

Jeux Mario Sortis

Nintendo 64 Doctor V64

Piratage de la Console dans l'Injustice

Il y a eu beaucoup de piratages comme la PlayStation de Sony. La console piratée nommée Doctor V64 (c'est un support, voir image au droite où la Nintendo 64 est sur un support qui est piraté) a un exemple et en ait la preuve. Les copieurs, malgré le support cartouche très très difficile à pirater, ont dû ignorer la politique anti-copie de Nintendo. Du coup, il n'ont pas eu un grand succès vu le nombre de piratages. Ces supports piratés se connectaient par la console en étant sous elle. Ce qui était plus simple pour les pirates, c'est la version Nintendo 64 Pikachu. Ce mauvais accessoire permet de tricher, de récupérer des codes, gérer comme ça des sauvegardes et reprogrammer, ce qui est de la triche et aussi de l'Action Replay.

Au total, 5 supports piratés ont vu le jour (dans l'ordre du plus connu au moins connu) :

  • Doctor V64 : Est un support sorti en 1996 et fabriqué par Bung Entreprises. C'est le plus connu et le premier support piraté vendu sur le marché du jeu vidéo. Il y a un Lecteur CD, permettant de lire des images ROM ou des Fichiers Vidéo et des Fichiers Audio.
  • V64 Junior : Est une version légère de la Doctor V64. Il dure aussi plus longtemps que son prédécesseur.
  • CD64 : Fabriqué par UFO/Success Company et sorti en 1998, a le même système que la Doctor 64. Il y a eu une "suite" à se support piraté, le CD64 Plus.
  • Z64 (ou parfois Mr Backup) : Fabriqué pour les pays : Taïwan et États-Unis par Harrison Electronics, est équipé d'un Lecteur ZIP et d'un Affichage en LCD30.
  • 64drive, Everdrive 64, ED64PLUS et NEO N64 Myth Cart : Sont des mêmes supports pour plusieurs pays se mettant que sur le port cartouche.

Note(s)

La sortie de la Nintendo 64 fut très souvent repoussé.

Consoles de jeux et autres
Consoles de salon
Nintendo Entertainment System/Family Computer (Family BASIC, Famicom Disk SystemSuper Nintendo (Sattelaview, Super Game Boy) • Nintendo 64 (Nintendo 64 Disk Drive) • GameCube (Game Boy Player) • Wii (Console Virtuelle Wii, WiiWare) • Wii U (Console Virtuelle Wii U)
Consoles portables
Game & WatchGame BoyVirtual BoyGame Boy ColorGame Boy AdvanceNintendo DS (Nintendo DSi, DSiWare) • Nintendo 3DSNew Nintendo 3DS
Consoles hybrides
Nintendo Switch
Nintendo Classic Mini
NES - Super Nintendo
Autres
Nelsonic Game WatchNintendo Vs. SystemNintendo PlayChoice-10MS-DOSPhilips CD-iVisteon Dockable Entertainment System